Menu Fermer

Le scanner

À quoi ça sert ?

Le scanner apporte des informations précieuses en cas de suspicion de déchirure de l’aorte dans le thorax. Il donne des informations spécifiques sur l’aorte thoracique, sur le péricarde (l’enveloppe du cœur) et sur les parois des artères coronaires.

Comment ça se passe ?

Allongé sur le dos sur un lit d’examen, qui se déplace doucement à l’intérieur du large anneau pendant que les images sont enregistrées. Les médecins et techniciens se trouvent dans une salle adjacente, derrière une vitre. À l’aide d’un micro, ils demandent, quand cela est nécessaire, d’arrêter de respirer (pendant 2 à 30 secondes). Ils observent et peuvent entendre le patient pendant tout l’examen.

Quelles précautions particulières avant ou après l’examen ?

Avant : une préparation à l’examen est souvent nécessaire. Pendant : le scanner nécessite une parfaite et complète immobilité lors de la rotation du tube.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Le scanner utilise les rayons X mais à une dose beaucoup plus faible que la radio. L’émetteur et le récepteur des rayons X sont situés sur un anneau qui tourne autour du patient. Les informations recueillies sont ensuite traitées par un puissant ordinateur, qui reconstitue les images en coupes de
1 à 10 mm d’épaisseur.

Il existe des scanners dits
« spiralés » ou « hélicoïdaux ». Ce sont des technologies informatiques et d’imageries plus sophistiquées. Les angioscanners sont des scanners couplés à un examen des vaisseaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *