Menu Fermer

L’angioplastie

Cette opération se fait généralement directement lors de la coronarographie ou peut être programmée ultérieurement.

L’angioplastie coronaire consiste à traiter les lésions des artères en les dilatant à l’aide d’un ballon, ce qui permet d’écraser la plaque d’athérosclérose et d’ouvrir l’artère.

Ceci se fait avec le même type de cathéter que pour la coronarographie, par le poi-gnet ou l’aine. Lorsque l’artère coronaire est bien dilatée, un stent (sorte de petit ressort), aussi appelé endoprothèse, est mis en place pour garder l’artère ouverte et diminuer le risque que le rétrécissement de l’artère ne se reproduise (resténose). Le stent demeure dans l’artère de manière permanente sauf si le stent est résorbable.

Il existe 3 types de stents :

  • stent métallique standard
  • stent pharmacologique (qui diffuse un médicament)
  • stent résorbable

Le cardiologue choisira l’un ou l’autre en fonction de votre état de santé et la nature des lésions.

Durant l’intervention

Le poignet droit ainsi que l’aine seront désinfectés et vous serez ensuite recou-vert d’un drap stérile. Il sera important de ne plus bouger durant l’examen. N’hésitez pas à aviser le personnel de tout inconfort. L’infirmière vous administrera un calmant si vous êtes nerveux.
Une anesthésie locale sera pratiquée au site de ponction par le médecin à l’aide d’une injection. Lorsque l’anesthésique aura fait effet, un introducteur sera inséré au niveau de votre poignet ou de votre aine.

Un fin cathéter sera introduit dans l’artère jusqu’à l’entrée des coronaires pour injecter le produit de contraste et ainsi visualiser l’état des artères.

Vous pouvez éprouver des sensations semblables à celles ressenties lors de vos douleurs d’angor. C’est normal puisque la circulation sanguine est bloquée lors du gonflement du ballon.
N’hésitez pas à aviser le personnel de tout malaise ressenti. La douleur devrait décroitre rapidement lorsque l’intervention sera terminée.

Après la mise en place d’un stent, un médicament, un antiplaquettaire (en plus de l’aspirine), vous sera prescrit ou, s’il faisait déjà partie de votre médication habituelle, prescrit de nouveau.

Il est essentiel de prendre ce médicament tous les jours sans exception, car il empêche le sang de former un caillot dans le stent mis en place. La période de temps durant laquelle vous devrez le prendre peut varier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *