Menu Fermer

Coronarographie

La coronarographie est un examen diagnostique qui se fait à l’aide de rayons X et qui permet de visualiser l’état des artères coronaires grâce à une injection de colorant à base d’iode (produit de contraste).

Celui-ci est injecté à l’aide d’un long cathéter (tube très fin) inséré soit au niveau du poignet soit de l’aine. L’examen se fait sous anesthésie locale et n’est pas douloureux.
Selon le résultat de cette coronographie, il y aura trois possibilités :

• Les coronaires sont saines ou les lésions sont non-significatives : le traitement médicamenteux sera optimalisé.

• Certaines lésions (rétrécissements) néces-sitent une angioplastie (cf.ci-dessous), c’est-à-dire la mise en place de stents, sorte de petits ressorts.

• Les lésions sont trop étendues et multiples ou l’angioplastie n’est pas la meilleure indication: il y a une indication de pontage coronaire. Cette intervention est réalisée de manière programmée, en salle d’opération, avec les chirurgiens cardiaques.

Durant l’intervention

Le poignet droit ainsi que l’aine seront désinfectés et vous serez ensuite recou-vert d’un drap stérile. Il sera important de ne plus bouger durant l’examen. N’hésitez pas à aviser le personnel de tout inconfort. L’infirmière vous administrera un calmant si vous êtes nerveux.
Une anesthésie locale sera pratiquée au site de ponction par le médecin à l’aide d’une injection. Lorsque l’anesthésique aura fait effet, un introducteur sera inséré au niveau de votre poignet ou de votre aine.

Un fin cathéter sera introduit dans l’artère jusqu’à l’entrée des coronaires pour injecter le produit de contraste et ainsi visualiser l’état des artères.

Pendant l’examen, vous ne devriez pas ressentir de douleur lors de la manipulation des cathéters, vous pourrez cependant ressentir une pression lorsque ceux-ci sont mobilisés. Il est également possible que vous éprouviez des bouffées de chaleur ou une accélération de votre pouls. Ce sont des sensations parfaitement normales.
Suite à l’obtention des images radiogra-phiques, le médecin décidera du meilleur traitement pour vous.

S’il opte pour une angioplastie coronarienne, vous serez avisé et la dilatation se fera généralement à ce moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *