Menu Fermer

Tumeur de la main

Toute excroissance, bosse ou « masse » anormale est considérée comme étant une tumeur. Le terme « tumeur » ne signifie pas nécessairement qu’elle est maligne, ou qu’il s’agit d’un cancer. De fait, la grande majorité des tumeurs de la main et du poignet sont bénignes et non cancéreuses.

Une excroissance ou une bosse quelconque au niveau de votre main ou de votre poignet est une tumeur, indépendamment des causes.

Les tumeurs peuvent se développer sur la peau et se présenter sous forme de grain de beauté (naevus, mélanome) ou de verrue (verrue séborrhéique, épithélioma baso-cellulaire ou spino-cellulaire), ou se développer sous la peau, au niveau du tissu mou ou même de l’os. Étant donné qu’il existe un grand nombre de types de tissus dans la main (ex : peau, graisse, ligaments, tendons, nerfs, vaisseaux sanguins, os, etc.), de nombreux types de tumeurs peuvent s’y développer. Seules quelques-unes d’entre elles sont toutefois observées fréquemment.

La tumeur de la main et du poignet la plus fréquente est le kyste synovial. Il est généralement observé au niveau du poignet, mais peut se développer à la base des doigts ou à proximité des articulations du doigt.

La deuxième tumeur de la main la plus fréquemment rencontrée est la tumeur à cellules géantes de la gaine tendineuse. Contrairement au kyste synovial, qui est rempli de liquide, ces tumeurs sont solides. Elles se développent à un emplacement quelconque avoisinant la gaine tendineuse (enveloppe extérieure du tendon), sont bénignes (non cancéreuses) et se développent lentement. Elles peuvent faire suite à un traumatisme de la gaine tendineuse, qui stimule une croissance anormale.

Une autre tumeur fréquente est le kyste d’inclusion épidermique. Il est également bénin et se développe juste en-dessous de la peau, émanant de la surface profonde de la peau, siège d’une éventuelle coupure ou perforation. Les cellules de la peau produisent normalement une substance protectrice de consistance cireuse, appelée kératine. Lorsque les cellules de la peau sont retenues en-dessous de la surface (notamment suite à une perforation de la peau), elles continuent à se développer et produisent de la kératine, formant ainsi le kyste. Le kyste est semblable à un sac, avec un revêtement extérieur fibreux et est rempli d’une matière souple, caséeuse: la kératine.

Il existe d’autres types de tumeur plus rares observées sur la main. Parmi elles notamment, les lipomes (tumeurs adipeuses), les névromes (tumeurs nerveuses), les tumeurs de la gaine nerveuse, les fibromes et les tumeurs glomiques. Elles sont pratiquement toutes bénignes.

Des éperons osseux peuvent se développer, dans les suites d’une arthrose ou d’un traumatisme. Ceux-ci sont semblables à des tumeurs dures au toucher.

La tumeur osseuse la plus fréquente est l’exostose. Il s’agit d’une excroissance osseuse bénigne qui apparait pendant la croissance et qui est produite par une coiffe de cartilage. Sa localisation la plus fréquente est la métaphyse des os longs.

Des corps étrangers, comme une écharde, peuvent également provoquer l’apparition d’une masse ou d’une bosse au niveau de la main.

Le cancer de la main est extrêmement rare. Les cancers les plus fréquents au niveau de la main sont des cancers de la peau, notamment le carcinome spinocellulaire, le carcinome basocellulaire, ou le mélanome. D’autres cancers sont beaucoup plus rares, mais incluent les sarcomes des tissus mous ou de l’os. Il est également possible qu’un cancer se propage au niveau de la main ou du poignet, en prenant origine dans une partie quelconque du corps, notamment le poumon ou la poitrine. Il s’agit d’un cancer métastatique. Comme pour tout cancer, une biopsie est généralement nécessaire pour poser un diagnostic définitif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *